ARTICLES - Seconde Guerre mondiale

Histoire de l'art dentaire - Histoire de la stomatologie - Histoire de la Chirurgie maxillo-faciale

Histoire de la médecine

Histoire de la médecine


Biographie
Livres
Articles
Collection
Annonce événements
Décorations
vidéoconférences
Prix Georges Villain d'histoire de l'art dentaire

Des dentistes anglais héros de la Seconde Guerre mondiale

Par
Xavier Riaud

Le service dentaire anglais a perdu 30 dentistes pendant la Seconde Guerre mondiale : 4 sont morts au Royaume-Uni, 12 à l’étranger, 5 sont morts de blessures et 9 sont disparus, présumés tués au combat (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008).


Des récompenses sont venues honorés certains d’entre eux :

- commandeur de l’ordre de l’Empire britannique :

Major-général D. Clewer et major-général A.B. Austin.

- officier de l’ordre de l’Empire britannique :

Colonel D.J. Muil, lieutenant-colonel T.R. Wall et lieutenant-colonel E.C. Browne.

- membre de l’ordre de l’Empire britannique :

Major E.J. Dalling, capitaine H.F. Atkinson, capitaine K.C. Blanthorne et adjudant J.R. Church.

- Military Cross:

Capitaine M.A. Freeman, capitaine B. Hirschfield, capitaine D.H. Ridler et capitaine F.E. Street.

- Distinguished Conduct Medal:

Simple soldat L.A. Coe.

- Médaille de l’Empire britannique :

Sergent T. Corby et sergent R. Wheatley (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008).


Des citations sont bien évidemment venues agrémenter ces distinctions :

Simple soldat Coe

« Capturé près de Dunkerque. Envoyé en Pologne. Lors d’un travail à l’extérieur du camp, il s’échappe du port de Danzig, en s’embarquant clandestinement dans un bateau suédois. Au bout de 4 jours, affamé, il s’est rendu au capitaine du navire qui l’a emprisonné 10 jours, puis relâché après l’intervention du consul anglais. Rapatrié en Angleterre. »


Capitaine Hirschfield

« Réalise que son unité est à court d’officiers médicaux. Il se porte volontaire pour prendre la direction d’une unité d’évacuation de victimes sur un pont sur le Rhin. Quand son stock de brancard s’est révélé épuisé, il a retraversé la rivière sous le feu des mortiers ennemis pour renflouer ses réserves. Il a été ensuite donné les premiers soins à quatre blessés sous les balles allemandes et les a ramenés à l’abri (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008). »


Capitaine Ridler

« Parachuté près du pont Primosole en Sicile. Rejoint la ferme prévue pour le ralliement et pour l’installation d’un hôpital de campagne. L’a trouve occupée par des soldats italiens. Les capture avec un autre soldat. A reçu la Military Cross pour acte de bravoure. »


Capitaine Street

« Débarqué sur une plage sous le feu des mortiers ennemis. Malgré son mal de mer,- c’était son premier débarquement -, il organise le service des brancardiers et effectue plusieurs sorties pour récupérer les blessés sous le feu adverse. »


Capitaine Freeman

« Sous le feu ennemi, sans se soucier de sa propre personne, il part récupérer des blessés. Allant de l’un à l’autre, il ramène en lieu sûr plusieurs d’entre eux sur son dos. Il a sauvé de nombreuses vies et a soulagé de nombreux autres dans leurs derniers instants. A reçu la Military Cross pour acte de bravoure (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008). »


Il me semble indispensable de mentionner le caporal Scott qui a été parachuté sur la Sicile. Il a effectué 6 voyages en plein jour pour récupérer des blessés graves et les amener à l’hôpital de premiers soins, et ceux qui étaient tombés des planeurs en utilisant une charrette tirée par un cheval (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008).

Il est nécessaire de signaler ces dentistes qui se laissaient volontairement emprisonner pour accompagner leurs blessés et continuer à leur délivrer des soins. Ainsi, en a-t-il été du colonel Blanthorne, membre de l’ordre de l’Empire britannique et chirurgien-dentiste honoraire de la reine, qui a été fait prisonnier par les troupes du maréchal Rommel en Normandie et qui a poursuivi ses soins dentaires auprès de ses camarades (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008).

Il est indispensable aussi de rappeler le major-général Finlayson, officier de l’ordre de l’Empire britannique et chirurgien-dentiste honoraire de la reine, qui a été capturé par les Japonais près de Singapour. Les Asiatiques ne fournissant aucun matériel, il a improvisé toutes sortes de traitements. Avec ses collègues, ils ont aménagé un cabinet dentaire avec du matériel de récupération non-dentaire. Au milieu de la vermine, des maladies contagieuses, son abnégation à aider ses camarades de misère a été exemplaire. Son courage a suscité l’admiration chez ses geôliers qui lui ont demandé de soigner leurs officiers. Son travail a été si apprécié qu’un des Japonais lui a même remis un véritable cabinet dentaire, probablement dérobé à des Chinois (Godden, 1971 ; Gelbier, 2008). 


Références bibliographiques :

Gelbier Stanley, communication personnelle, Londres, UK, 2008.

Godden L., History of the Royal Army Dental Corps, RADC, Aldershot, 1971.


Forum - Contact - Mentions légales