ARTICLES - histoire de l'odontologie médico-légale

Histoire ondontologie médico-légale - Histoire de la stomatologie - Histoire de la Chirurgie maxillo-faciale

Histoire de la médecine

Histoire de la médecine


Biographie
Livres
Articles
Collection
Annonce événements
Décorations
vidéoconférences
Prix Georges Villain d'histoire de l'art dentaire

Reconstruction crânio-faciale de Toutânkhamon (1345 -1327 av. J.-C.)

 

par
Xavier Riaud


Il est le onzième pharaon de la XVIIIème dynastie (Nouvel Empire). Il est peut-être le fils d'Akhénaton et de sa seconde épouse, Kiya. Sa date de début de règne est l'objet de controverses parmi les égyptologues. Il est situé aux alentours de -1336 / -1335 à - 1327.

En l'an - 1338, Akhénaton meurt d'une éprouvante maladie. Lui succède une reine du nom de Änkh-Khéperourê, reconnue aujourd'hui comme la sœur ainée de Toutânkhamon, Mérytaton 1. Elle disparaît rapidement pour des raisons inconnues. Toutânkhaton monte alors sur le trône de la Haute et de la Basse Égypte, bien qu'il ne soit encore qu'un enfant de neuf ans. Il est légitimé en épousant Ânkhésenpaaton, née à la fin de l’an VII d'Akhénaton, la troisième fille de Néfertiti et d'Amenhotep, qui devient ainsi son épouse royale sous le nom de Ânkhésenpaamon.

Trop jeune pour régner, c'est le divin père Aÿ et le général Horemheb qui détiennent le véritable pouvoir administratif et militaire. La contre-réforme est puissamment amorcée. Sous l'influence des prêtres et thuriféraires de l'ancienne religion, qui le manipulent, l'enfant-pharaon renoue avec les traditions et prend le nom de Toutânkhamon, signe d'Amon, le dieu excommunié rétabli, tandis que son épouse devient Ânkhésenpaamon.

Le culte amonien est restauré. Le jeune roi quitte Akhetaton pour retourner à Thèbes, puis à Memphis, qui redevient la capitale de l'empire.

Toutânkhamon établit la restauration des temples endommagés sous l'épisode amarnien et se fait ériger un nouveau temple à l'ouest de Thèbes. Il n'a pas le temps de se faire construire sa demeure d'éternité, puisqu’il disparaît brusquement en - 1327, à l’âge de dix-huit ans. Sans héritier, la lignée Ahmosis disparaît avec lui. Il est enseveli à la hâte dans une petite tombe qui n'avait pas été construite pour lui. La tombe initialement prévue pour lui allait devenir celle de son successeur Aÿ 2.


Lorsque, le 4 novembre 1922, l'archéologue britannique Howard Carter découvre la sépulture de Toutânkhamon et ses incroyables richesses, il offre à un jeune souverain, au règne bien effacé, l'occasion unique d'entrer dans l'histoire.


Le 5 janvier 2005, la momie de Toutânkhamon est déplacée de sa tombe située dans la Vallée des Rois, pour la première fois en 80 ans 3. Avec beaucoup de précautions, le corps est passé au CT-Scan 4. En quinze minutes, ce dernier produit 1 700 images 5. Celles-ci sont étudiées pendant près de deux mois par une équipe égyptienne de scientifiques, puis par une autre composée d’experts originaires de Suisse et d’Italie.


Le 8 mars 2005, Farouk Hosni, ministre de la Culture, annonce que l’équipe égyptienne a terminé ses examens scanners de la momie du jeune pharaon 6. Le Dr Zahi Hawass, responsable de l’équipe scientifique égyptienne, atteste que rien ne prouve que Toutânkhamon ait été tué 7.


Ce jeune roi serait mort à l’âge de 19 ans. Les scientifiques sont absolument incapables d’expliquer la forme allongée du crâne qui est de type dolichocéphale. Les sutures crâniales sont fermées correctement. Aucune anomalie n’est décelable.

Sa dentition est bonne et ne présente pas de problème particulier. Ses dents de sagesse ne sont pas complètement sorties. L’une d’entre elles est incluse. Les dents du bas ne sont pas alignées et leur recouvrement par celles du haut est important (= overbite). Les incisives centrales supérieures sont larges, ce qui constitue avec le recouvrement important des dents inférieures, un signe caractéristique retrouvé chez les autres rois de la même famille 8.

Enfin, les chercheurs ont découvert dans la bouche du défunt pharaon, une légère fente palatine.


Scanner de la denture de Toutânkhamon - Histoire de la médecine médico-légale

Scanner de la denture de Toutânkhamon 9.


Le 10 mai 2005, le Dr Zahi Hawass 10 présente au public les résultats de trois équipes internationales qui ont tenté chacune, une reconstruction faciale du visage de Toutânkhamon. Deux de ces formations étaient sponsorisées par la National Geographic Society et la troisième par le Supreme Council of Antiquities. Les Français et les Egyptiens savaient qu’ils travaillaient sur la face du jeune pharaon, mais les Américains l’ignoraient.

Les Américains et les Français ont produit à Paris, un modèle en plastique du crâne. Pendant ce temps, les Egyptiens agissaient de même en fabriquant leur propre modèle à partir des clichés scanners et grâce à un logiciel adapté à cet effet.

Très vite, les Français et les Américains ont conclu que le crâne était de type caucasien. Les Américains qui travaillaient en aveugle, ont compris rapidement que le sujet était originaire d’Afrique du nord 11.

Se concentrant sur la typologie raciale, les équipes n’ont pas hésité à ajouter l’argile nécessaire sur les modèles plastiques qu’ils ont utilisés par la suite comme guide pour reconstituer les traits du jeune roi. Une fois ceci accompli, le sculpteur français a réalisé un moulage en silicone sur lequel il a ajouté les yeux, les cheveux et la couleur à la peau, et aux lèvres.

Le résultat final des trois équipes est très proche sur de nombreux détails du visage de Toutânkhamon. Le seul point où les trois reconstructions divergent est la forme du nez.


Reconstruction crânio-faciale de Toutânkhamon effectuée par l’équipe égyptienne

Reconstruction crânio-faciale de Toutânkhamon effectuée par l’équipe égyptienne 12.


Le dimanche 4 novembre 2007, ce roi vieux de 3 300 ans a offert son visage en exposition au public de Louxor pour la première fois, parfaitement protégé par une vitre en plexiglas 13.

Moustafa Wazary, directeur de la Vallée des Rois, déclare : « Ce que vous allez voir est un très beau visage (…) C’est un beau garçon avec un joli sourire et des dents proéminentes 14. »


1 Cf. fr.wikipedia.org, Toutânkhamon, 2008, pp. 1-7.

2 Cf. fr.wikipedia.org, Toutânkhamon, 2008, pp. 1-7.

La tombe se trouve dans la Vallée des Rois et porte le nom KV62.

3 Cf. http://guardians.net/hawass/, Press release Tutankhamun CT Scan, 8 mars 2005, pp. 1-5.

4 Le CT-Scan est une technique non invasive, rapide, qui peut différencier les tissus superficiels et les os dans les trois dimensions de l’espace.

5 Les consultants étrangers étaient composés d’un pathologiste légiste travaillant à l’Archeological Museum du Tyrol du sud, d’un radiologiste provenant du General Hospital de Bolzano, en Italie et d’un paléopathologiste-anatomiste évoluant à l’Université de Zurich.

6 Cf. http://guardians.net/hawass/, Press release Tutankhamun CT Scan, 8 mars 2005, pp. 1-5.

7 Cette équipe égyptienne placée sous la haute autorité du Dr Zahi Hawass, était composée d’un professeur en médecine légale, d’un autre en anatomie et de trois autres en radiologie. Le CT-Scan avait été offert au préalable par l’entreprise allemande Siemens et la National Geographic Society au Supreme Council of Antiquities basée au Caire en Egypte, dont Hawass est l’administrateur.

8 Cf. http://guardians.net/hawass/, Press release Tutankhamun CT Scan, 8 mars 2005, pp. 1-5.

9 Cf. The Supreme Council of Antiquities, Egyptian Mummy Project, Dr Zahi Hawass, director, Cairo, Egypt, 2008, © The SCA.

10 Cf. http://guardians.net/hawass/, Press Release, Tutankhamun Facial Reconstruction, 10 mai 2005, pp. 1-3.

11 Cf. http://guardians.net/hawass/, Press Release, Tutankhamun Facial Reconstruction, 10 mai 2005, pp. 1-3.

12 Cf. The Supreme Council of Antiquities, Egyptian Mummy Project, Dr Zahi Hawass, director, Cairo, Egypt, 2008, © The SCA.

13 Cf. eternelle-egypte.over-blog.com, Toutânkhamon : son « vrai » visage dévoilé au public, 2007, pp. 1-3.

14 Cf. www.lefigaro.fr, Toutânkhamon dévoile son visage 3 300 ans après sa mort, 07/11/2007, p. 1.


Forum - Contact - Mentions légales